Quand les virus deviennent résistants aux antibiotiques…

Le bactéricide le plus efficace

L'Argent Colloïdal et les autres produits dérivés de l'Argent métal vont être relégués aux oubliettes de la Médecine pendant l'âge d'or des antibiotiques de 1940 à 1965. Ces nouveaux médicaments semblaient accomplir des miracles, coûtaient moins cher et étaient d'un emploi plus facile que les produits à base d'argent. Ils avaient en outre l'énorme avantage de pouvoir être breveté, offrant des rentes de situation aux laboratoires pharmaceutiques. Ceux-ci pouvaient dès lors faire un lobbying intensif, tant aux niveaux des gouvernements, des instances sanitaires internationales ou des Centres Hospitaliers Universitaires, formant les futurs praticiens en prescripteurs d'antibiotiques.

Dans les années 90, les gouvernements ont du légiférer et restreindre drastiquement les "séminaires" et autres cadeaux somptuaires offerts aux prescripteurs par les Laboratoires Pharmaceutiques.

 

Au fil du temps, les effets secondaires indésirables des antibiotiques ont commencé à se multiplier, ainsi que les interactions négatives de médicaments entre eux. Entre mauvais usage, surconsommation et automédication, le potentiel thérapeutique de ces médicaments s'est trouvé gravement menacé.

En France, qui détient le record de consommation par habitant, les pouvoirs publics et la Caisse Nationale d'Assurance Maladie ont lancé une campagne de communication dés 2002, pour restreindre l'utilisation des antibiotiques.

« Les Antibiotiques, c'est pas automatique ! »

 

Beaucoup plus inquiétant, dans les dernières décennies, le corps médical allait petit à petit se rendre compte, que virus, germes et bactéries mutaient et devenaient résistants aux Antibiotiques. En milieu hospitalier, plus de 6% des patients sont atteints de maladies nocosomiales, notamment dues à des agents infectieux devenus multi-résistants aux différents antibiotiques. Les pouvoirs publics se devaient de réagir.

« L'Argent Colloïdal: Tests comparatifs in vitro »

 

En 1999, une étude comparative a été menée au laboratoire de microbiologie de l'Université de Brigham Young par le Professeur Revelli, comparant les performances des antibiotiques les plus réputées et un Argent Colloïdal commercialisé aux Etats Unis, sous la marque ASAP.

L' "Argent-colloïdal" s'est révélé être le plus efficace des bactéricides, avec le spectre le plus large.

Source :

http://www.eau-positive.com

En 1940, le Professeur Kehoe publia dans le "Journal of Nutrition" une étude sur la concentration ordinaire des minéraux dans les aliments. Il en conclut que la dose quotidienne d'Argent absorbée à travers la consommation de fruits et légumes est comprise entre 50 et 100 microgrammes, soit l'équivalent d'une cuillère à café d'Eau Positive ou d'un autre argent colloïdal en 15 ppm.

 

Une deuxième étude parue 16 ans plus tard en 1956 constate une baisse des doses d'argent naturellement ingérées, qui ne sont plus que de 10 à 20 Mcg/Jour. Le rapport du "Sommet de la Terre" de 1992 va confirmer ces faits en constatant une déminéralisation des sols de 85% sur un siècle.

 

Cette déminéralisation des sols induit un appauvrissement équivalent des aliments entre le XIX et le XXieme siècle. Les légumes cultivés hors-sol vont aggraver ce phénomène et amener de véritables carences  chez le consommateur. Dans son étude de 1956, le Professeur Kehoe écrivait " l'argent colloïdal vous permet de palier à cet état de fait". (fin de citation)

"L'argent colloïdal est un Oligo-élément nécessaire à votre organisme", écrivait jusqu'en janvier 2010 les laboratoires. Depuis cette date, la loi européenne est interdit de le dire. Dont acte. Aux Etats Unis, en Angleterre et au Canada, ces restrictions n'ont pas cours.

 

A partir des années cinquante, l'argent-colloïdal dut bientot céder la place à de nouvelles substances, qui semblaient vouloir révolutionner la médecine. L'Ere des Antibiotiques brevetés par les Laboratoires pharmaceutiques venait de s'ouvrir. Les antibiotiques étaient d'un emploi plus simple et coûtaient  moins cher à fabriquer que les produits à base d'argent.

L'argent-colloïdal fut pendant un demi-siècle plongé dans l'oubli

Un antibiotique utilisé jusqu’en 1940.

Retour accueil